Ysabel

de Maisonneuve

Artiste coloriste plasticienne

Là ou la couleur, la matière et la lumière se rencontrent

La démarche artistique d’Ysabel de Maisonneuve est née de la passion du mouvement et de la danse qui l’habite depuis l’enfance. Danser c’est parler autrement, aller au-delà des mots jusqu’au cœur des choses, rechercher l’essence dans la simplicité du geste. Le textile arrive dans ce parcours à l’École des Beaux Arts d’Angers à l’occasion d’une recherche sur le thème de l’araignée et sa toile. Est-ce grâce à une mystérieuse affinité avec cette infatigable tisseuse de lumière que le tissu va devenir pour Ysabel un chemin de création ? On pourrait l’imaginer. Comme les délicates toiles arachnéennes, ses créations tentent inlassablement d’illustrer l’impalpable, d’habiller le vent, d’accrocher un rayon de lumière et de tisser la couleur. Le vent crée la danse, le tissu la révèle, la lumière lui donne vie. Ysabel invente des occasions de rencontre.

Retrouver la trace des gestes

En 1993, puis en 2003, invitée par la Japan foundation, elle fait son apprentissage du Shibori dans une  entreprise familiale de teinture à l’indigo. Ce savoir-faire permet de créer des motifs en réservant le tissu par ligatures. Apprendre la technique du Shibori, c’est retrouver des gestes anciens, se souvenir des hommes et des femmes qui les ont accomplis, partout dans le monde, depuis de nombreuses d’années, partager le mystère et tenter, comme ils l’ont fait peut-être, d’imprimer dans le tissu un instant d’éternité. Tout en conservant cette part de sacré, Ysabel va s’écarter des procédés traditionnels en utilisant des tiges de bambou autour desquels elle enveloppe, roule et ligature de la soie, pour la libérer ensuite, découvrir l’ombre et la couleur, retrouver la danse. Si les moyens utilisés varient, l’intention reste la même.

Comme un dialogue qui s’installe entre la matière et le geste

Ce lien étroit entre la danse, le mouvement et la matière l’amène naturellement vers le théâtre, Ysabel a créé et réalisé des costumes et décors pour des metteurs en scène et des chorégraphes: en France avec Guy Freixe du Théâtre du Frêne, entre autres Le baladin du monde occidental de Synge 1996, Danser à Lughnasa de Brian Friel, 2003, Triptyque O’Neel, 2009 avec Peter Brook pour Hamlet 2002, Far Away 2001; Jean-François Dusigne l’opéra : Le jeu de Robin et Marion, 2002; Yoshi Oida, l’opéra : La Frontière de Philippe Manaury 2003; Ariane Mnouchkine du Théâtre du Soleil pour de nombreuses productions, notamment Les Atrides 1990-92, Tambours sur la Digue 2000, Le dernier caravansérail 2002, Macbeth 2014.
Elle a aussi réalisé des recherches de coloration pour les collections couture Balenciaga, 2008 à 2010 et pour Christian Lacroix créateur des costumes d’opéras mis en scène Denis Podalydés de 2009 à 2015.
En Australie, elle assiste Russell Dumas Dance Exchange prix Vidéo Danse Striller, 1991, Oaks Café, de 1997 à 2000 et aussi pour des workshops jusqu’en 2015.
Depuis 2000, Ysabel de Maisonneuve expose régulièrement au Japon. En 2015, elle a été invitée à Kyoto, Tokyo et Fukuoka pour la Nuit Blanche.
En 2016, elle a présenté, à Reims, une installation sculptée pour Cadenza Onirica, œuvre musicale contemporaine de Patrick Defossez et Anne-Gabriel Debaecker.

Média

Film : Ysabel de Maisonneuve, Ennoblisseur, REG’ART de
Femmes, Philippe Labrune pour ARTE 2014.

Scénographe et plasticienne coloriste, Ysabel de Maisonneuve a travaillé avec Peter Brook, Yoshi Oïda et Ariane Mnouchkine. Son travail est une exploration de l’espace et du mouvement à travers le medium textile. Ses créations sont exposées à Paris, Tokyo et New York.

-

While working on the theme of spider web at the Ecole des Beaux-Arts, Yves de Maisonneuve meets the textile and the trajectory of a thread.

Like the spider that moves in space, Ysabel sees textile art as a dance that invites the eye to move and the body to move.

She trained at the National School of Decorative Arts of Limoges, the School of Fine Arts Angers and Middlesex Polythechnic of London.

His passion for dance and movement led him to explore the world of textiles to draw and browse space.

She creates and directs costumes and sets for directors and choreographers: Guy Freixe, Russell Dumas, Dance Exchange (Sydney); Peter Brook, Jean-François Dusigne, Yoshi Oida, Ariane Mnouchkine Theater of the Sun (Molière 2000) …